Partagez|

(18+) i was red and you were blue ▬ #edinn

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Sam 26 Déc - 17:50



i was red and you were blue
eden & quinn

Cette nuit fut la première où je fis un rêve des plus limpides. Tout était clair dans ma tête, je pouvais tout reconnaître, et rassembler les morceaux. Depuis que j'avais trouvé cette photo, tout était plus facile. Mais c'était devenu plus tentant de la retrouver. Cette fille que je croisais parfois au bloc, c'était la fille qui revenait souvent dans mes souvenirs. Avant, je n'arrivais pas à voir son visage. C'était flou, ça me brûlait les yeux. Je ne pouvais voir que son corps, ses cheveux. Mais son visage, ses yeux, ses lèvres, j'en avais été incapable. Mais cette photo m'avait illuminé, et je me sentais moins perdu. Alors, quand je sortis du dortoir ce matin, j'avais dans l'intime conviction de la retrouver. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour trouver le groupe de blocards qui partaient pour le labyrinthe aujourd'hui. Mon sac était quasi-vide. Trop préoccupé par ce visage familier, je n'avais pas pris soin de le remplir. Je partis ensuite pour le bloc des filles avec les autres, mais mon visage resta fermé tout le long. En silence, je réfléchissais. Tout le monde commençait à retrouver la mémoire, moi le premier. Et pour la première fois, j'avais vraiment l'impression d'avancer et d'avoir une piste sérieuse. En arrivant chez les filles, je me mis directement en quête de la fille. Je ne la connaissais pas plus que ça. J'avais dû la croiser une ou deux fois, en coup de vent. Voilà pourquoi je dévisageais chaque blocarde en collant presque mon nez sur le leur. Elles me regardaient bizarrement, me traîtaient d'idiot aussi, mais je m'en moquais. Je prenais ça sous le ton de la rigolade. Je leur répondais avec des blagues ou des petits rires. Des excuses aussi, pour les filles qui le prenaient vraiment mal. Mais mes recherches étaient peu fructueuses. Finalement, en poussant la porte des cuisines, mon regard se posa sur l'unique silhouette de la pièce. Une sensation étrange s'empara de moi. Des frissons défilèrent sur ma peau. Je refermai la porte derrière moi en toute discrétion, et je posai mon sac sur une des chaises du réfectoire. J'étais quasiment sûr que c'était elle. Elle. « Ce n'est pas l'heure de faire la vaisselle, si ? » Ma voix n'était pas aussi assurée que d'habitude, elle tremblait un peu aussi. Mais je n'arrivais pas à me contrôler. Où était passé mon aplomb habituel ? Pour la première fois, je touchais au but, mais je n'étais pas certain d'approcher de la vérité.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 0:43



i was red and you were blue
eden & quinn

Je m'étire tout mon long. C'est comme si j'avais dormi cent ans. Un sourire béat fixé sur mes lèvres, j'ouvre doucement les yeux. Je m'accorde quelques secondes supplémentaires, profitant de la chaleur de mon lit et tentant de faire abstraction des bruits nuisibles que font les filles au réveil. Je n'ai jamais été adepte des réveils brutaux, du moins, autant que je m'en souvienne. Alors comprenez que j'ai du mal à me réveiller tous les jours de bonne humeur. C'est sûrement pour ça que mon lit est contre un mur, un peu à l'écart des autres. Je roule, la couverture m'enveloppe et m'enserre. Si cela pouvait être comme ça tous les jours. Je finis néanmoins par ouvrir les yeux, regrettant d'avoir choisi la cuisine pour occupation. Je finis par me dépêcher, pour rattraper le retard occasionné par mon excès de zèle. Quand j'arrive en cuisine, il y a déjà quelques filles qui sont dans les fourneaux. A mon tour, je me saisis de la première poêle et me met à la tâche. Étrangement, je suis d'excellente humeur et prête à supporter les filles, même celles qui m'agacent le plus. J'aborde un sourire quasi sincère et tend les assiettes pleines au fur et à mesure des arrivées. Nous sommes toujours les dernières à manger, mais ça ne me dérange pas. J'ai rarement faim le matin. Et puis il y a moins d'agitation. Vient notre tour de manger et je finis par me retrouver seule. C'est mon tour de faire le plus gros de la vaisselle aujourd'hui. Je ramène mes cheveux en arrière quand la porte s'ouvre derrière moi. Je n'accorde pas à un regard car je suis persuadée qu'il s'agit d'une fille qui a paumé quelque chose.  « Ce n'est pas l'heure de faire la vaisselle, si ? » Je pivote sur moi-même pour trouver un garçon que je ne connais pas. Je l'étudie un instant, prenant mon temps. Ma première impression ? Je devine les muscles de son torse à travers son T-shirt et mon sourire s'élargit. Je finis par me retourner et pointer les quelques assiettes, verres et couverts laissés sur la table.  « Oui et tu tombes bien. On ira plus vite à deux. » j'avais oublié qu'aujourd'hui venait l'aide en cuisine du bloc des garçons. Je ne fais plus attention à lui et commence à faire tremper ce qu'il y a déjà dans l'évier. Passant devant lui pour l'aider à prendre ce qu'il reste sur la table je le guette du coin de l'oeil. Je suis d'humeur aimable, sans doute parce qu'il a une belle gueule. Je relève les yeux vers lui  « Tu as eu le temps de manger ? Il reste quelques petites choses si tu as faim »

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 0:59



i was red and you were blue
eden & quinn

Il n'y avait qu'elle. Elle et moi. Et ce n'était que le début d'un tout. Une conquête à un passé que j'ai toujours rêvé. Un passé que j'ai toujours recherché. Son regard me transcendait. Je me sentais perdre pieds. Sa voix, c'était exactement la même que celle de mes souvenirs. Je m'en rappelais très bien, c'était bien ancré dans mon esprit. Et ça faisait mal, si mal de me souvenir de tout. Ma mémoire n'était pas très élastique pour le moment. Mais son visage était si clair, si limpide, c'était comme si un halo de lumière détourait les traits de sa figure. J'avais un jugement biaisé par ces souvenirs érotiques et échaudés. Je me mordis violemment la lèvre. Elle me demanda de lui filer un coup de main pour la vaisselle, je ne lui avais même pas répondu. J'étais resté planté là, alors qu'elle récupérait les assiettes et les couverts pour les ramener à l'évier. Que faire ? Mais bon sang, que devais-je faire ?! « O-Ok. Je vais t'aider. » fis-je maladroitement, secouant un peu la tête pour la suivre dans ses actions. Je me saisis de verres, je voyais mes doigts trembler. Je fronçai les sourcils. Mon esprit tournait à plein régime, à mille à l'heure. Je ne me reconnaissais plus. Où était passé mon aplomb naturel ? Ma confiance permanente ? Envolé. Comme le reste des réponses que je recherchais depuis tout ce temps dans ce labyrinthe maudit. Je pris une grande inspiration, et je contournai les tables pour rejoindre la jeune inconnue - enfin, pas si inconnue que ça pour moi - à l'évier. Je déposai les verres à côté, et je pris un torchon pour réceptionner la vaisselle qu'elle aurait fini de nettoyer. « Oh euh, non, ça va, je n'ai pas faim. Merci. » Je n'osais pas croiser son regard, de peur que mon coeur rate des battements. J'avais l'impression de m'enliser dans des sables mouvants. Je devais avancer. Je le devais absolument. Tout en essuyant un couteau, je tentai de nouveau d'instaurer le dialogue entre nous. « On ne s'est jamais parlé auparavant. Je m'appelle Quinn... Et toi ? » Entrée en matière aussi platonique que barbante. Bordel, j'étais encore bien loin de mon objectif.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 1:33



i was red and you were blue
eden & quinn

Il ne répond pas tout de suite. Pas grave, je continue mes petites affaires et je constate qu'il se décide à m'aider. J'ai la tête dans ma vaisselle mais ça ne m'empêche pas de l'observer du coin de l'oeil. Il ramasse un torchon et se poste à côté de moi. Je crois sentir qu'il n'est pas trop à son aise. Mais je ne comprends pas pourquoi. Je ne lui ai pourtant rien fait. Enfin pas pour le moment. Je me mords la lèvre pour me forcer à me concentrer sur ce que je suis en train de faire. Une assiette, puis une autre. Je trempe, je frotte, je rince et je pose. Aussi simple que ça. Le silence tombe entre nous. Mais je vois qu'il hésite. Il ne dit rien pendant de longues minutes avant de refuser ma proposition de petit-déjeuner. Je souris et acquiesce sans relever la tête. C'est étrange de me retrouver comme ça. J'ai cette étrange sensation, ce frisson qui me parcourt le dos. Est-ce que c'est dû à sa présence ? Aucune idée mais ça ne me déplaît pas plus que ça, réflexion faite. Pendant plusieurs minutes les seuls bruits qu'on entend sont ceux provoqués par la vaisselle. « On ne s'est jamais parlé auparavant. Je m'appelle Quinn... Et toi ? » Effectivement. Je ne me souviens pas lui avoir déjà adressé la parole ou même de l'avoir croisé. Il faut dire qu'ils sont tellement nombreux que je n'ai pas encore mémorisé tout le monde. Une chose est sûre, j'espère que ce n'est pas la dernière fois que je croise la route de Quinn. Je m'arrête et me retourne vers lui. Il me dépasse facilement de deux têtes et je dois lever la tête pour que nos regards se croisent. Je lui adresse un sourire chaleureux. Je ne sais pas s'il est timide ou juste maladroit. Mais j'ai ressenti cette hésitation dans sa voix. Et quand je lui avais tendu la première assiette, j'ai senti sa main trembler. Je trouve ça adorable. « Je m'en serais souvenu. Moi c'est Éden. » Je reste comme ça, un peu plus longtemps que prévu. Et puis, je finis par m'approcher. Pas de beaucoup. Je garde tout de même une distance raisonnable entre nous. Mais suffisamment pour poser ma main sur la sienne et lui demander doucement s'il va bien. Je regarde sa main et presse un peu dessus pour faire cesser le tremblement.
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 1:49



i was red and you were blue
eden & quinn

Eden. Ce nom m'était inconnu et très peu évocateur de mon passé embrumé. Mais la fille qui portait ce nom était loin d'être une étrangère. Eden, c'était alors comme ça qu'elle s'appelait dans le labyrinthe. Bizarrement, ce nom lui allait bien. Cela me faisait penser à beaucoup de choses, notamment la pomme dans laquelle Eve avait croqué après que le serpent l'avait sournoisement attirée. Etais-je dans le même cas avec elle ? Non, probablement pas. A vrai dire, je ne savais pas ce qu'il se passait, ni même dans quelle direction aller. Je me laissais porter par le courant. Au gré de mes émotions, des mots qui sortaient de ma bouche. J'étais droit, incapable de penser à autre chose que ce que mon esprit m'avait laissé apercevoir de mon passé. Oh c'était dur, c'était si dur de se concentrer alors que la fille qui avait partagé une immense part de ma vie se tenait là, devant moi, à essuyer simplement de la vaisselle propre ! Je voulais cracher le morceau et m'enfuir. Lui dire tout d'un coup et disparaître. Qui sait, un griffeur se ferait un plaisir de me faucher dans le labyrinthe. Eden... Ce prénom allait à merveille à la plantureuse demoiselle qu'elle était. Pour une fois, je me permis de baisser mon regard vers la blocarde, alors que cette dernière s'était rapprochée de moi. A chaque fois que l'écart se rétrécissait entre nous, je sentais mon coeur se serrer. J'avais des picotements dans le bout des doigts, et bientôt je sentis sa main contre la mienne. Au secours. Au secours. C'était comme si elle enserrait ses doigts autour de mon cou pour comprimer ma trachée et m'étouffer. Elle me susurrait si j'allais bien. J'étais tétanisé. « Oui ! Enfin non ! Enfin je ne sais pas... » Je reculai vivement, brisant le contact physique entre nous. J'étais encore surpris, cela se voyait sur mon visage. En me touchant, c'était comme si une connexion s'était établie entre nous, et je me sentais vaseux. Les images se succédaient dans ma tête. Ses soupirs chauds qui s'échappaient dans le creux de mon oreille. Ses ongles qui marquaient mon dos de griffures tendres. Ses cuisses qui enserraient mes hanches. Eden, c'était elle. Cette fille. Ce mirage. Elle m'avait réclamée. Elle m'avait kidnappé. Et elle m'avait consumé.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 2:19



i was red and you were blue
eden & quinn

C'est mignon un homme timide. Surtout quand il a la carrure de Quinn. Ce dernier me regarde et je comprends que je n'aurais pas dû avoir ce geste, que je pensais totalement innocent. La seconde d'après, il semble interdit. Il me fixe comme si je venais de commettre l'affront ultime. La seconde d'après, Quinn se dégage et s'éloigne de moi. Ça me blesse un peu et je crois que je ne manque pas de le lui faire savoir. Sa réaction excessive me déstabilise. Mon regard est perturbé, je le fixe, les yeux ronds d'incompréhension. Et puis je me reprends en adoptant une attitude sur la réserve. Je ne comprends pas pourquoi il a réagi comme ça, aussi abruptement. Peut-être qu'il ne m'apprécie pas. Dans ce cas, pourquoi être entré dans la cuisine alors que je ne l'y forçais pas ? Légèrement interloquée, je décide cependant de tout faire pour ne pas laisser transparaître mes émotions. Je reste quelques secondes encore immobile, gênée et repars dans ma vaisselle. Je replonge mes mains dans l'eau tandis que je dresse un mur mental de protection. Je n'aime pas que l'on réagisse comme ça avec moi alors qu'il n'y avait pas de raison apparente expliquant son geste. « Ça va aller. T'inquiète pas. Si tu as d'autres choses à faire, tu peux y aller » Je n'avais pas spécialement envie de le retenir surtout s'il ne voulait pas rester avec moi. Je lui tourne à nouveau le dos car nous n'avions pas tout ramassé. Quelques tables plus loin, j'empile les assiettes l'une sur l'autre, jetant au passage les restes de nourriture. Positionnant la pile sur un coin de la table, j'essuie cette dernière avec le torchon mouillé que je tiens en main. Sa présence à réussi à me gêner alors que ça ne m'arrive jamais. Je repositionne nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille.
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 2:30



i was red and you were blue
eden & quinn

Etait-ce déjà fini ? Etait-ce déjà trop tard ? Je venais de ruiner mes chances de la connaître. Eden. Saurait-elle un jour que nos destins étaient liés ? Je levai ma main pour essayer de la rattraper, mais elle se braqua automatiquement et se replongea dans sa vaisselle. Elle allait et venait dans le réfectoire, nettoyant les tables où jonchaient d'autres assiettes et couverts. J'avais la gorge nouée. Je la savais très tendue et vexée. Mais j'étais incapable de faire quoi que ce soit pour l'instant. C'était elle, la fille de mes souvenirs. Mon passé était intimiment lié au sien. C'était elle ! J'avais envie de la retenir et de lui parler à coeur ouvert. J'avais envie de lui dire la vérité, de la retrouver. J'avais envie... J'avais envie qu'elle me comprenne. Elle revint vers moi, jetant des restes dans la poubelle au passage. Elle posa la pile d'assiettes près de l'évier, je m'avançai d'un pas. Je ne partirais pas, je l'avais décidé dès lors que j'avais pénétré dans cette pièce. Je ne ressortirais pas défaitiste. J'étais venu avec un objectif, et je devais m'appliquer à le poursuivre. Une fois les mains d'Eden libres, je pris soin de la saisir par le poignet. Un nouveau frisson parcourut mon échine, mais je devais en faire abstraction. Je tirai la jeune femme vers moi, sans la brusquer. Elle devait me prendre pour un fou. Je me montrais si entreprenant avec elle, alors qu'elle me connaissait depuis même pas dix minutes... Mais moi, je la connaissais depuis des années. Plusieurs longues années. Je resserrai doucement mes doigts autour de son poignet. Quelques centimètres à peine nous séparaient. Je sentais son souffle court contre ma peau. Je remontai ma main libre sur sa joue que j'effleurais. Divine caresse, j'avais l'impression de lui faire ça depuis une éternité. « Je n'ai rien d'autre à faire, puisque c'est toi que je cherche... » Oui, c'était elle. C'était Eden. Et petit à petit, mon esprit parut moins entremêlé.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 12:57



i was red and you were blue
eden & quinn

Voilà nous ne parlons plus. Je crois que je l'évites même. Je me racle la gorge et continue à faire ma vaisselle. Je crois qu'il ne bouge pas. Ou alors est-ce que, comme moi, il continue à essuyer la vaisselle que je lui tends ? Aucune idée et aucune idée depuis combien de temps notre petit ménage dure. J'expire un peu fort quand je finis de laver la dernière assiette. Je tends les mains sous le robinet pour laver mes mains et les essuyer. Ravie que notre première rencontre s'achève. Je vais pour sortir et me concentrer sur autre chose. J'irais bien voir les sarcleuses pour voir ce qu'elles ont d'intéressant. Je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille. Mais je crois que Quinn en a décidé autrement. Brusquement, je sens une emprise sur mon poignet et la seconde d'après je suis de nouveau face à lui. Nous ne sommes plus qu'à quelques millimètres l'un de l'autre. Sans raison aucune mes pulsations s'affolent. Ma poitrine monte et descend plus rapidement qu'à l'accoutumé. Je lève ma tête pour plonger mon regard dans le sien et son hésitation semble avoir disparue. A la place, il affiche un regard perdu, pensif. Je ne sais pas à quoi il semble mais je n'ai pas envie de rester là pour le découvrir. J'essaye de me dégager. Je raidis mon bras pour lui donner plus de force tandis que je recule, en essayant de me soustraire à son emprise. Mais ses doigts se ressèrent sur mon poignet. Doucement. Je fais une nouvelle tentative mais vois que c'est inutile. Son autre main caresse ma joue et je ne comprends pas son geste. Lui qui avait refusé une simple main posée sur la sienne, voilà qu'il tente une approche plus directe. Interloquée, je le regarde en clignant des yeux à plusieurs reprises. Que me veut-il ? Je ne me dégage pas et attend de voir. Et puis il me dit qu'il me cherchait. Je fronce les sourcils. Je n'ai pas l'impression de le connaître ou d'avoir fait quelque chose qui l'ai suffisamment marqué pour me retrouver. « Qu'est-ce que tu racontes ? » Je ne le connais pas et je ne comprends pas ses mots. Même si c'est très flatteur. Quinn est loin d'être désagréable à regarder.
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Dim 27 Déc - 15:11



i was red and you were blue
eden & quinn

Je n'avais pas réellement réfléchi à ce qu'Eden pourrait penser à cet instant précis. Je n'avais même pas pensé que pour elle, les souvenirs n'étaient peut-être pas encore revenus. Et que par conséquent, j'étais un parfait inconnu à ses yeux. Non, je n'y avais jamais vraiment réfléchi. Et de ce fait, mon comportement pouvait s'avérer déroutant. Mais j'étais sûr. Sûr et certain que c'était elle. Mes doigts resserraient son poignet sans lui faire mal, ce serait un comble de la faire souffrir. Elle opposait de la résistance, je la reconnaissais bien. Dans les bribes de ma mémoire, la fille que je voyais était dotée d'un grand caractère et d'une force de vie impressionnante. Fougueuse, sauvage, Eden en était capable. Je dégageai doucement une mèche de cheveux de son visage d'ange, alors que sa voix résonnait de nouveau dans le réfectoire. Elle ne savait pas de quoi je parlais, et moi j'étais aveuglé par ce dont je me souvenais. Je la lâchai alors, un peu plus confiant dans ma démarche, avant de récupérer mon sac et de fouiller dedans. Je savais que je l'avais avec moi. Cette photo que j'avais retrouvé l'autre soir. Je la saisis. Elle quitta l'intérieur de mon sac, et je pris soin de la cacher de la vue d'Eden un instant, comme pour réfléchir si je devais lui montrer ou pas. « N'aie pas peur, ok ?... » Je pris une nouvelle inspiration, et je lui tendis des deux mains le cliché. Son visage était là, sur cette photo. Une photo un peu vieillie, comme si elle avait traversé le temps et la guerre. Mais j'étais toujours subjugué par son regard, et ses cheveux flottant dans le vent. Elle n'allait pas comprendre. Elle allait me prendre pour un fou. « J'ai commencé à retrouver la mémoire, comme les autres blocards. Et je voyais toujours la même fille. Toujours. Et cette fille, c'est toi Eden... » Je voulais qu'elle me pardonne pour ce que je venais de dire. Je voulais qu'elle comprenne toute l'ampleur de cette révélation. Et plus que tout, je voulais qu'elle se souvienne à nouveau de moi. Je ne voulais plus être un mirage.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Lun 28 Déc - 0:27



i was red and you were blue
eden & quinn

Ma nuque commençait à me tirer à force de devoir relever la tête pour observer Quinn. Il ne paraissait pas disposé à me relâcher et si je le laissais faire, cela ne durait pas longtemps. Ma patience avait des limites. Il était étrange. D’abord, il commence par s’écarter, comme si j’avais fait un geste inconvenant. Et puis, la minute d’après, il se saisit de mon poignet et me rapproche de lui. Avait-il une sorte de double personnalité ou quelque chose dans le genre ? Je restais raide, prête à en découdre au moindre signe de sa part. Pourtant, une petite voix me disait d’attendre et d’observer. Quinn avait quelque chose à dire, je le ressentais. D’abord par son attitude. Par moment, il hésitait, à d’autres, on jurerait qu’il savait ce qu’il faisait. Je tourne ma tête sur le côté tandis qu’il recommence à arranger une mèche de mes cheveux. Est-ce mon geste ou alors l’avait-il décidé, mais il me relâche enfin. Je récupère mon bras et m’empresse de m’être une bonne distance entre nous. Je m’apprête à lui demander ce qu’il fout. Mais il me tourne le dos et cherche quelque chose dans son sac. Je fronce les sourcils. Dois-je saisir cette occasion pour prendre mes jambes à mon cou et courir à l’extérieur ? Ma curiosité est sans doute trop forte, car je reste là, les pieds bien plantés dans le sol. Je me penche un peu sur le côté pour voir ce qu’il trafique. Il ressort un papier, une photo je crois, qu’il cache immédiatement à ma vue. Pourquoi l’avoir sorti si c’est pour me la cacher au final ? Je ne comprends toujours pas où il veut en venir et trouve ce garçon de plus en plus étrange. Son comportement est irrationnel, je me demande si cela va aller en s’arrangeant. J’entrouvre la bouche pour dire quelque chose, mais son regard sur moi me fait taire. Il semble de nouveau peu confiant. Mais il a cette lueur dans son regard qui m’interpelle. Là encore, je fronce les sourcils. Que je n’ai pas peur ? Qu’est-ce qu’il y a sur ce bout de papier à la fin ? Il me tend finalement ce qu’il a dans les mains et je finis de deviner qu’il s’agit d’une photo. Tour à tour, je le regarde et regarde ce qu’il me tend, avant de le saisir dans mes mains. Je me recule un peu pour m’appuyer contre la table la plus proche de moi. La photo est un peu abîmée mais on peut aisément deviner deux visages. D’abord le sien. Cette photo est ancienne car il parait plus jeune. Et puis mon regard se pose sur le visage féminin de la photo. Et là, j’ai comme un électrochoc. Je clignote des yeux, pour être bien sûr de ce que je vois. La fille a le même âge que Quinn sur la photo. Un visage souriant que je reconnais comme « Qu'est-ce que … ? » Je l’écoute à moitié dans ses explications. Je comprends qu’il s’agit d’un souvenir. Enfin, c’est ce qu’il a l’air d’avancer. Sa mémoire lui revient par bribes et il voit une même fille dans chacun d’eux. Je ne quitte pas la photo des yeux, persuadé qu’il me joue une farce. Je suis persuadée qu’en y regardant bien, je ne trouverais aucune ressemblance. Et pourtant … Ces yeux, cette bouche … Elle est plus jeune, mais je ne peux pas me tromper. Je relève la tête quand il prononce mon prénom, incrédule. Interdite, je l’observe pour y déceler un quelconque mensonge. Mais la photo est là pour appuyer ses dires. C’est bien moi dessus et comment aurait-il pu mentir sur une preuve aussi évidente. Je ne sais que dire. Pour ma part, aucun souvenir ne m’est encore revenu. Je ne vois rien. Tous les matins, je me réveille en me disant que mon nom est Eden et que ma vie a débuté dans le Labyrinthe. Et pourtant. Quinn m’ouvre de nouvelles perspectives auxquelles je ne croyais plus. Mieux encore, j’aurais retrouvé quelqu’un de mon passé. Spontanément, j’ai envie de lui demander s’il est sûr. Mes doigts se resserrent un peu plus sur la photo. Bien sûr qu’il l’est. Je balbutie, n’arrivant pas à trouver mes mots. Voilà pourquoi il s’est montré si étrange. Je regarde encore la photo et tente de l’interpréter. J’ai l’air en confiance. Mais je dis ça parce que je souris. Je peux dire que c’est un sourire sincère. Quelles étaient nos relations. « Je suis désolée, je n’ai pas de tels souvenirs. En fait, je ne me rappelle de rien du tout. » Je suis un peu gênée de lui avouer ça. « Qu'est-ce que tu as vu ? » J’ai envie de tout savoir d’un coup. J’ai toujours dit que je me foutais pas mal de qui je pouvais bien être par le passé. Mais j’ai envie de connaitre cette fille sur cette photo et de savoir que quelqu’un le sait, ici dans le Labyrinthe, me procure un sentiment de joie auquel je ne m’y étais pas attendu.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Lun 28 Déc - 0:45



i was red and you were blue
eden & quinn

Elle aurait pu s'enfuir. Elle avait eu le temps, tout le temps qu'elle voulait pour partir. Me claquer la porte au nez, me dire clairement que je me foutais de sa gueule et que je racontais n'importe quoi. J'étais anxieux dès le moment où j'avais tendu la photo à Eden. Ses doigts fins la saisirent, je ne décrochais plus mon regard du sien. Je voulais la sonder, deviner ses réactions. Mais je restais droit devant elle, à attendre une quelconque réponse de la blocarde. Elle fixait la photo longtemps, trop longtemps à mon goût. Des choses se réveillaient en elle, je supposais. Elle ne comprenait pas. Ses sourcils se fronçaient, les miens se haussaient. J'avais peur qu'elle me rende la photo et me tourne le dos, me faisant échouer dans mon objectif initial. Eden... Eden ne pouvait pas me faire ça alors que c'était réellement elle sur cette photo ! Mais ce ne fut qu'une farce dans ma tête. De l'inquiétude, de la paranoïa. Elle leva les yeux sur moi, mon visage s'éclaira pour ensuite s'assombrir de nouveau. Eden n'avait aucun souvenir. Elle ne se rappelait de rien encore. Je pensais que la photo aurait réveillé quelque chose dans sa mémoire. Mais rien. J'esquissai un maigre sourire, récupérant sagement la photo pour la ranger dans la poche de mon pantalon. Elle me souriait aussi, sûrement pour diminuer l'impact de ses mots. Et Eden voulait savoir ce dont je me souvenais. Pour le coup, je ne savais si j'étais prêt à lui dire, ou même si elle était prête à entendre ça. Comment pouvais-je lui dire aussi aisément que nous étions des amants ? Que je l'avais aimée secrètement ? Que je l'avais aidée à tuer mon père ? Putain, mais comment je pouvais lui dire tout ça ? « Je euh... J'ai un peu de mal à me souvenir là, désolé... » Excuse bidon. Bien sûr que je me souvenais de mes rêves, de ma mémoire recomposée. Je n'avais juste pas envie de la brusquer et de la faire fuir. Mais en lui mentant ouvertement, ne venais-je pas de le faire ?

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

WCKD IS GOOD

WCKD IS GOOD

865


WICKED IS GOOD
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Lun 28 Déc - 2:23


SOUVENIR DE EDEN

« Écoutes, tu sais aussi bien que moi ce qui va se passer dans les prochains jours, alors… faisons le. Fais le pour moi. S’il te plait. », demande la jeune fille à son ami qui se tient debout devant elle dans cette pièce sombre illuminée par quelques bougies. Elle l'a préparé exprès, pour que sa première fois soit parfaite. Du moins, autant que possible dans une telle situation. Mais son ami hésite bien trop à son goût, et il risque même de refuser. Mais est-ce qu'ils ont le temps pour ça? Non. Alors elle s'avance et presse ses lèvres contre les siennes sans lui laisser le temps de comprendre. ses bras se posent sur son torse tandis qu'il cède enfin et lui rend son baiser. Enfin. Leur baiser est long, de plus en plus intense. Elle en finit essoufflée quand elle se détache de lui. Mais il se laisse rapidement emporter par l'émotion et la pousse jusqu'au lit pour la faire basculer en arrière. Elle s'y assoit puis s'allonge quand il se penche au dessus d'elle. Elle sent comme un boule dans le ventre, elle est nerveuse, mais elle ne changera pas d'avis. Il doit être le premier. C'est à lui qu'elle offrira sa virginité et à nul autre. Elle se montre alors entreprenante et passe ses mains sous son haut, caressant son torse, encouragé par ce geste, il l'imite. Elle sent ses mains passer sous son soutien-gorge pour venir caresser sa poitrine. L'excitation monte en elle, et le désir se fait soudain violent. Elle en a vraiment envie. Quelques soupirs, caresses et baisers plus tard, elle connaît enfin la sensation surprenante de le sentir en elle. Elle n'oubliera jamais cette première fois.

N.B. : Vous reconnaissez Quinn.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Lun 28 Déc - 15:43



i was red and you were blue
eden & quinn

Ca y est, arrive enfin le moment où je vais finalement en apprendre un peu plus sur mon passé. Je reste pendue à ses lèvres, la curiosité piquée à vif. Quinn marqua un temps de pause qui me semble interminable. Puis, vint la déception. Ne se souvenait-il vraiment pas où alors ne voulait-il pas m’en parler ? Je penchais pour la seconde réponse, mais je ne lui fis pas part de mes doutes. S’il ne m’en parlait pas tout de suite, peut-être était-ce parce qu’il avait une bonne raison, j’imagine. Peut-être qu’il ne veut pas m’effrayer en m’apprenant des choses que je ne suis pas prête à entendre. Ou alors souhaite-t-il garder ses souvenirs pour lui tout seul. Ou sans doute attend-il que je me fasse ma propre opinion en ayant les miens. Je ne sais pas et je n’ai pas trop envie de m’attarder là-dessus, parce que je suis déçue et frustrée, bizarrement. Je tente de ne pas le montrer en baissant la tête, cachant mon visage. Quinn a rangé la photo et nous nous retrouvons encore sans trop quoi savoir se dire. « On n’aurait pas un lien de parenté, rassures-moi ? », ajoutais-je en rigolant presque. Nous ne nous ressemblons pas du tout, physiquement parlant. Mais après tout, la génétique a ses propres mystères. Dans un sens, ça m’affligerait aussi d’être liée par le sang avec Quinn. Plus je le regarde et plus je le trouve à mon goût. J’aime les traits de son visage et plus je descends mon regard sur son corps et plus je me dis que ce serait un véritable gâchis si nous étions attachés par un quelconque lien parental. Je vais pour parler mais ma vision se trouble et quelque chose passe devant mes yeux. Je pose la main sur les yeux, appuyant avec mes doigts. Je sens comme une migraine pointer le bout de son nez. Mais il n’en est rien. La douleur n’est pas celle que je crois. J’entends le son de ma voix, mais n’ai pas l’impression d’avoir parlé. Un garçon se tient en face de moi et à la façon dont je lui parle, je sais que je le connais et que je lui fais confiance. J’attends quelque chose de lui de bien précis et mon baiser sur ses lèvres appui mes dires. Je veux qu’il soit le premier et quand il répond à mon baiser, je me sens fondre. L’instant d’après, nous sommes allongés sur le lit et je le sais, c’est là que je connus ma première fois. Plus troublant encore que cette brusque excès de conscience, je reconnais le garçon comme étant Quinn. La vision disparait et j’ouvre doucement les yeux pour les poser sur lui. Mon cœur accélère car il comprend bien avant moi que Quinn était mon premier. Il n’avait pas menti, quand il disait que nous nous connaissions. Face à ce premier souvenir, je ne sais d’abord pas comment réagir. J’ai l’air bête à le fixer comme ça. Mes jambes réagissent toutes seules et je m’approche de lui, retrouvant la proximité que nous avions eu quelques minutes plus tôt. Je lève la tête pour le regarder et déglutit. Lentement, je passe mes mains sous son T-shirt et ressens la même sensation que dans mon souvenir. M’appuyant contre lui, je me hisse sur la pointe des pieds et dépose doucement mes lèvres sur les siennes. Si je prends cinq secondes pour y réfléchir, je reculerais immédiatement. J’ai ce même comportement changeant que Quinn au début. Mais je suis encore sous le choc de ce que j’ai appris plus tôt sur moi, sur nous. La paume de ma main se colle à son dos et j’appuie mes lèvres sur les siennes. Là encore, c’est comme si je revivais la chose. Je sens la chaleur de son corps et finit par me détacher de ses lèvres contre mon gré. Je dois avoir l’air complètement folle, car il y a quelques minutes, je le repoussais en bloc. « Tu ne te souviens vraiment pas, ou tu ne voulais pas me dire que c’était toi, mon premier ? »

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Lun 28 Déc - 18:43



i was red and you were blue
eden & quinn

Je n'aimais pas mentir. Je ne considérais pas ça comme une bonne chose, parce que j'avais pour habitude d'être sincère tout en restant délicat. Le mensonge, c'était trop facile quand on voulait cacher des choses. Je n'aimais pas mentir, parce que je ne voulais pas porter préjudice. Mais parfois, comme maintenant, je mentais. Je me sentais mal de le faire, surtout devant Eden qui, en quelques instants seulement, était devenue la plus importante à mes yeux. Mon amour du passé. Celle que j'avais aimé avant d'atterrir ici. Il me manquait encore beaucoup de choses à éclaircir malheureusement, ce n'était qu'un début. Mais Eden allégeait grandement mon esprit et mon coeur. Je me sentais moins perdu. Je m'attendais à ce qu'elle parte. Qu'elle me tourne le dos et qu'elle quitte le réfectoire. Mais je la sentais tanguer. Eden cacha ses yeux avec sa main. Je fronçai les sourcils. Un souvenir, maintenant ? Je me doutais bien que j'y étais pour quelque chose, surtout après lui avoir donné la photo. Alors, de quoi se souvenait-elle ? M'avait-elle vu ? Je restais pendu à ses lèvres, dans l'attente insoutenable d'une réponse de sa part. Mais plutôt que de parler, elle agit. La blocarde rétrécit l'écart entre nous, et je sentis ses mains froides sous mon haut. Un nouveau frisson parcourut mon échine. Elle se hissa sur la pointe de ses pieds, et elle prit l'initiative de m'embrasser. Comme avant. Comme dans mon souvenir. Et c'était exactement pareil. Les sensations, les émotions, tout était pareil, voire même décuplé. Elle me regarda. Elle attendait une réaction de ma part. « Je ne pensais pas que tu te souviendrais de ça... » Je me penchai vers Eden. Mon regard fila à droite et à gauche. Toujours personne au réfectoire. Je doutais que quelqu'un vienne. Alors je la poussai doucement contre le plan de travail, virant au passage quelques couverts propres qui traînaient, et je collais mon bassin contre le sien. Elle se souvenait de ça. De notre première fois. Et c'était vraiment étrange comme sensation, mais je ressentais le besoin irrésistible de la posséder de nouveau.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Lun 28 Déc - 22:57



i was red and you were blue
eden & quinn

Parmi tous les souvenirs de nous c'est celui-ci qui m'est revenu le premier. Quinn avait été le premier. C'était celui que j'avais choisi. Lui et personne d'autre. C'est qu'il signifiait quelque chose pour moi, il était suffisamment important pour que j'ai envie qu'il soit le premier homme à me voir nuée, à me toucher de façon aussi intime. C'est qu'il n'était pas n'importe qui pour moi. Son aveu me fit sourire. Effectivement ça aurait pu être totalement autre chose. Le désir que j'avais ressenti immédiatement pour lui, je le comprenais maintenant. Ma respiration était haletante comme si j'avais couru des kilomètres dans le Labyrinthe. Mais en fait je me rendais compte que c'est parce que je me revenais de lui sauter dessus. Je me cramponnais à lui pour ne pas perdre l'équilibre, encore un peu sonnée par le flash de tout à l'heure. Il se pencha un peu et regarda dans tous les coins. J'avais envie de lui dire que personne ne vient à cette heure. Tout le monde est occupé ailleurs. Mais il ne me laisse pas le temps de dire quoique ce soit qu'il me pousse doucement en arrière. Je vins cogner contre la table. Lorsqu'il se penche pour renverser les couverts. Ça fait du bruit alors qu'il tombe et je me mets à nouveau à sourire bêtement. Mon visage est à hauteur de sa nuque. Je hume son odeur qui m'ennivre. A l'aide de mes deux mains, je me hisse sur le plan de travail et enroule mes jambes autour de sa taille. Je ne le quitte pas des yeux alors qu'il se colle à moi. Je me mords la lèvre inférieure. Bon sang j'ai chaud d'un coup. Je me penche légèrement pour poser mes lèvres sur la naissance de son cou. Je remonte lentement, venant mordiller son menton alors que mes mains continuent la découverte de son torse. Nos visages face à face, mes yeux passent de ses lèvres à ses yeux d'un mouvement rapide. L'atmosphère a changé et j'espère que personne n'aura dans l'idée de nous interrompre. Je fais glisser son haut, interrompant momentanément la connexion de nos regards. Je regarde son torse nu qui a légèrement changé par rapport à mon souvenir. Changement que j'apprécie. Son torse est plus ferme et je m'amuse à redessiner les lignes de ses muscles. Mon autre main se pose sur sa nuque et je l'attire doucement vers moi. Mes lèvres reprennent les siennes. Je les dévoré avec envie, ajoutant plus de passion et de hâte. Ma langue cherche la sienne et mes mains ouvre sa ceinture. Je mords doucement sa lèvre inférieure, m'amusant de ses réactions. Je prends de plus en plus de plaisir à explorer son corps. C'est différent de notre première fois. Je peux sentir plus de tension, plus de désir aussi. « J'ai quelques trous de mémoire. Tu veux bien me rafraîchir la mémoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 0:49



i was red and you were blue
eden & quinn

Je me sentais revivre dès lors que le regard d'Eden avait changé, et que j'avais retrouvé la fille de mes souvenirs. Elle était là, devant moi, souriante. Elle se souvenait de moi. Enfin, j'existais réellement aux yeux de quelqu'un. Je n'étais pas que Quinn dans le labyrinthe, un coffreur sans histoire. Mon histoire, je la traçais en ce moment-même, à partir des bribes de mon passé. Et mon passé, il était intimement lié à celui d'Eden. Quelques minutes auparavant, nous étions des inconnus, mais désormais nous étions unis par une mémoire commune. Elle était là, devant moi, vivante. Ses mains se baladaient le long de mon torse, je ne m'arrêtais pas de sourire. Et puis, elle se montrait très entreprenante en retirant ma ceinture. Madame feignait l'ignorance, elle me provoquait ouvertement. Il fallait croire que je n'étais pas le seul à avoir des pulsions soudaines. Nos souvenirs similaires éveillaient en nous des désirs insoupçonnés. Ca me fascinait, parce que rien n'aurait pu prédire un tel changement de situation auparavant. « Aucun problème Eden... » lui répondis-je dans un sourire espiègle, glissant discrètement mes mains sur ses hanches. J'étais prisonnier de ses jambes, elle m'enserrait et m'étouffait comme un serpent. J'aimais cette proximité. Si elle était tendre avec mon pantalon, moi je l'étais moins avec son haut. Je ne perdis pas de temps pour faire sauter les boutons de sa chemise, ces derniers tombant à nos pieds. Une poitrine s'offrit à moi et c'était exactement comme dans mon souvenir. En plus développé peut-être. Je levai les yeux sur Eden, avant de plonger mon visage dans son cou. Je profitais clairement de la situation. Je savourais chaque seconde, chaque millimètre de sa peau. Je pris soin de lui retirer son soutien-gorge au passage, avant qu'une main baladeuse ne finisse entre ses cuisses à la recherche du bouton du bonheur. « Tu te souviens là ?... »

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 1:22



i was red and you were blue
eden & quinn

D'un geste vif je retire la ceinture et la jette un peu plus loin. Le Quinn hésitant s'est bel et bien envolé et c'est avec aplomb qu'il répond à ma provocation. Le jeu que nous lançons, j'espère qu'il ne prendra pas fin trop vite. Il ne prend aucun précaution quand il retire ma chemise, ce qui me ravit. J'aime ce côté dominant qu'il me montre, car il me donne encore plus envie de jouer avec lui. Ma respiration s'accélère encore un peu. Je sens son regard sur mon corps et j'ai de plus en plus chaud. Je murmure son nom, le suppliant presque de se hâter et quand enfin il m'exauce, je pousse un soupir d'aise tout en basculant la tête en arrière. Ses lèvres marquent la peau de mon cou et je sens peu à peu que je perds le contrôle de mon propre corps. Ce qui semble beaucoup amuser mon nouveau partenaire. Je le laisse défaire mon soutien-gorge et le contact de ma poitrine nue contre son torse me fait frissonner. Un courant électrique passe sur mon corps, aux endroits que ses mains caressent. Un sourire orne mes lèvres quand ses mains descendent sur la partie basse de mon corps. Je l'aide alors à défaire mon pantalon et me retrouve avec moins de vêtements que lui. J'enfouie mon visage dans le creux de son épaule, m'imprégnant de son odeur. Avec les autres, ce n'est pas pareil. Je m'amuse et les jette une fois qu'ils perdent de leur utilité, de leur saveur. Je m'ennuie vite. Quinn n'est même pas encore en moi que je sais déjà que je ne me lasserait pas de lui aussi vite. Je relève légèrement la tête et laisse échapper un gémissement de satisfaction, dans le creux de son oreille, quand ses doigts caressent l'intérieur de mes cuisses. Le souvenir de notre première nuit me revient en mémoire. Nos gestes étaient d'abord hésitants et peu à peu nous trouvions notre rythme. « Oui ... Comment ais-je pu seulement t'oublier ? » Quinn ... Son nom résonne dans ma tête qui se remplie peu à peu de lui. Je veux me souvenir, je veux ressentir ces frissons, cet abandon qui m'ont traversé la première fois que ses mains se sont posées de cette façon sur mon corps offert. Mais je n'en dis pas plus. Nous avions perdu tellement de temps. Ma main plonge dans son caleçon et se saisit de son membre. Je veux lui faire plaisir autant qu'il le fait pour moi. Mes cuisses se contractent et enserrent avec plus de force ses hanches, sous le plaisir. Le front appuyé contre son cou, je suçote sa peau. A l'écoute de son corps, j'accentue tantôt le mouvement de ma main sur sa virilité quand je sens son excitation grimper. A d'autres, je ralentis et le laisse reprendre son souffle. « J'ai tellement envie de toi, Quinn. Comme cette fois-là. » Je sais qu'il se souvient de notre première fois, de mon empressement, de l'envie de lui qui faisait briller mes yeux. J'avais envie de lui comme si c'était ma première fois. Mon regard se fonda dans le sien. Ma main libéra son membre et vint chatouiller le bas de son ventre. Je sentais ses muscles se contracter à ce toucher. Mes yeux brillaient. J'avais envie de le dévorer. Pourtant, lorsque je vins l'embrasser, je lui transmis toute la douceur dont j'étais capable, comme si je l'avais gardée pour lui pendant tout ce temps. Je n'ai jamais été douce. Ni avec les filles, ni avec les hommes. Farouche, je ne laissais jamais quiconque me dominer. En cet instant, étrangement, je me sentais plus fragile sous ses caresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 1:51



i was red and you were blue
eden & quinn

Tout était millimétré. Ses doigts parcouraient ma peau avec aisance et assurance. Ce n'était pas comme notre première fois où nous étions hagards, un peu idiots et ignorants. On en avait envie, terriblement envie, et je refusais de laisser passer une opportunité pareille. Encore. Encore et toujours plus. Je la voulais toute entière, comme cette nuit-là. Je réclamais ses baisers, aussi doux et tendres étaient-ils, et je voulais encore sa main enserrant ma virilité. Je voulais plus que ça. Je la voulais elle, en fait. Mes doigts tirèrent avec facilité sa culotte. Je la désirais nue devant moi, ce qui devint une réalité la seconde suivante. Son corps était mieux sculpté, plus développé que dans mes souvenirs. Le labyrinthe avait eu un bon impact sur sa plastique de rêve, j'étais incapable de faire autre chose que l'admirer et profiter de ses caresses. Mais comme toujours, j'en voulais plus. Eternel insatisfait. Eden en voulait plus, comme dans notre souvenir. Bien sûr que je la suivais. « On va oublier les bougies pour cette fois-ci hein... » J'étouffai un rire en caressant sa joue, faisant clairement allusion aux petites bougies qu'Eden avait allumé lors de notre première nuit, pour créer une ambiance romantique entre nous. Ici, c'était le réfectoire, et la vaisselle jonchait l'évier et le plan de travail. Si des assiettes finissaient cassées au sol, je n'en tiendrais aucune responsabilité. Mais l'envie était bien trop présente. On le voulait, autant Eden que moi. Le plan de travail était tout ce qu'on avait de mieux sous la main. Et si d'aventure quelqu'un nous surprendrait en plein acte... Je n'osais même pas y penser. Je nichai mon visage dans son cou pour chasser cette idée de ma tête, et je me mis à frotter mon bassin contre le sien. Ses caresses avaient eu pour effet d'attiser d'autant plus mon envie et mon excitation. Il serait désormais impossible de reproduire notre souvenir, mais nous pouvions célébrer nos retrouvailles comme il se devait, tout compte fait.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 2:35



i was red and you were blue
eden & quinn

Depuis combien de temps durait notre petit manège ? Sans doute trop longtemps. Nous re-découvrions respectivement le corps de l'autre. Les différences, les ressemblances tout y passa. Je me pris même à m'inquiéter. Est-ce que je lui plaisais toujours autant ? Étais-je suffisamment bien pour lui ? Comme une adolescente face à son premier amour, j'avais hésité une fraction de seconde. La confiance que j'avais en moi et en mon corps s'était fissuré. Mes doutes s'envolèrent quand je vis les regards qu'il jetait sur moi. Je me sentais gonflée par l'orgueil. J'aime le regard qu'il pose sur moi et ne sens aucune gêne de lui offrir la vue de mon corps totalement dénudé. Mes vêtements reposent, éparpillés par endroit, sur le sol ou la table du réfectoire. Cet endroit n'a rien à voir avec le romantisme de ma chambre que Quinn ne manque pas d'évoquer. Je le tape doucement sur l'épaule. Mais mon sourire trahit mon geste. « Je voulais te mettre à l'aise. » Je joigne mon rire au sien et je me sens soudain extrêmement heureuse. J'ai l'impression d'avoir retrouvé une partie de moi en retrouvant Quinn et peut-être la meilleure partie. Je ne le connais pas du Labyrinthe, je ne sais pas quel genre d'homme il est devenu. Je crois que je m'en fiche un peu. Je ne suis pas le genre à juger. Mais il semble si sûr de lui, il n'hésite pas et sait comment me faire plaisir. Combien de partenaires ont joui dans ses bras ? Refusant d'y penser, je cherche à m'y soustraire. C'est à ce moment que Quinn enveloppe à nouveau mon cou de son visage. Ses cheveux sur ma peau, de même que l'air qu'il souffle, me chatouillent. Je frissonne à nouveau et pousse un nouveau soupir. Nos bassins frictionnent et je sens son membre durcir. Je n'y tient plus, malgré les efforts que je tente de faire pour faire durer notre étreinte. J'en veux plus et je peux de moins en moins attendre. Je ma cabre alors que je me saisis de son sexe pour l'introduire en moi. Je retiens de justesse un gémissement bien plus sonore que les précédents et me cabre un peu plus alors que j'initie des mouvements de va-et-vient. Sous l'excitation, mes jambes se serrent un peu plus tout autour de lui, jusqu'à montrer les premiers signes de fatigue. Je pose mes mains derrière moi pour me donner plus d'appui et d'aise dans mes mouvements. Mais aussi parce que cette position offre une meilleure vue sur mon corps. Entre deux gémissements, mon regard croise celui de Quinn. Je me sens soudain frustrée car depuis le début c'est moi qui m'exprime. Pas une seule fois, Quinn ne me souffle qu'il a envie de moi, bien que je le sentes en moi. Je finis par me laisser tomber en arrière. Le plan de travail est froid. J'envoie mon bras vers Quinn pour le rapprocher de moi. Je me surprends à me montrer aussi impatiente et demandeuse. Si j'aime les ébats sexuels, je ne suis jamais celle qui s'exprime le mieux. Je ne me frustre pas, c'est moi qui me charge de ça. Avec Quinn, pourtant, je ressens avec force le poids de la frustration qui me dévore le bas du ventre. « Quinn, est-ce que tu en as vraiment envie ? » Je me sens débile et regrette instantanément mes mots. Le doute m'a repris et je me traite intérieurement d'idiote. Bien sûr qu'il peut me raconter n'importe quoi, juste pour satisfaire son besoin primitif. Malgré moi, les mouvements de mes reins se sont ralentis. Je m'en veux de me montrer si faible, moi qui ne le suis jamais. Pour paraître moins idiote, je rie bêtement et passe un doigt sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 3:46



i was red and you were blue
eden & quinn

Tout allait si vite. Plus le désir nous possédait, et moins on n'avait de patience. Ca se ressentait dans nos gestes, nos baisers, nos caresses. Eden ne voulait pas perdre de temps, c'était comme si elle brûlait d'impatience. Que si je la consumais pas maintenant, tout de suite, sur ce plan de travail, elle allait mourir. Comme un drogué en manque de came, j'étais devenu la coke d'Eden. Mais ce qu'elle ne se doutait pas, c'était qu'elle était également devenue ma drogue. La mienne. Rien qu'à moi. J'étais incapable de sortir le moindre son, hormis des râles et des soupirs de plaisir procurés par sa main contre mon sexe. Mais j'avais envie d'elle à un point inimaginable. Quelle était ma surprise lorsqu'Eden prit largement les devants pour venir unir nos corps ! J'en poussai un gémissement plaintif. A nouveau, d'étranges sensations parcoururent mon esprit. C'était comme dans le souvenir. C'était chaud, doux, agréable. J'adorais ça. Eden commençait à onduler des hanches sous moi, prenant appui sur le plan de travail. Je l'aidais, remontant mes mains dans son dos pour venir frotter mon torse contre sa poitrine haletante. Elle était sublime en pleine action. J'adorais voir son visage se tordre sous le plaisir qu'on se procurait mutuellement. Je l'adorais, elle, au bord d'un orgasme naissant. Mais pourquoi pensait-elle que je ne voulais pas d'elle ? Je bougeais en rythme avec elle, je voulais sentir son corps contre le mien. Je la voulais tellement... « J'ai envie de toi comme au premier soir, tu es tellement envoûtante Eden... » Ma voix tremblait un peu, car j'avais du mal à contenir le plaisir qui montait en moi. Oh que c'était bon. Mais je savais ce dont Eden avait besoin: que j'existe en elle, sur elle, avec elle. Alors j'appuyai doucement ma main contre son buste, entre ses seins, de façon à plaquer sèchement son dos contre le plan de travail. Tant pis pour la vaisselle, elle pouvait tomber par terre je m'en contrefichais. Mon autre main se posant sur sa hanche, je commençai à initier un mouvement du bassin plus sec. Plus rapide. Plus profond aussi. Je voulais l'entendre gémir mon nom. Le crier aussi, pourquoi pas. Mais ce que je voulais plus que tout, c'était de la voir me supplier de continuer. Parce qu'en me donnant à elle de cette façon, je lui donnais plus que mon être.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 12:38



i was red and you were blue
eden & quinn

Je le regardais, surprise par sa voix, faible, où teintait le plaisir qu'il retenait. Je souris à sa remarque, comblée. Pourquoi me souciais-je autant de son plaisir ? Pourquoi avais-je besoin qu'il ai envie de moi pour que mon plaisir soit complet ? Je me laisse faire quand il me plaque contre la table. Sous la surprise, je me crispe en le sentant accentuer les mouvements de son bassin. Je pousse un soupir plaintif car j'ai eu un peu mal mais ne l'arrête pas. Je le sens plus fermement et puissamment en moi. Je bascule la tête, enfonce mes ongles comme je peux dans la table, tailladant le bois. Je ne sens même pas que je me fais mal en faisant ça, car je suis trop prise par ce que fait Quinn. Je me mords la lèvre avec force, ayant de plus de difficultés à couvrir les gémissements de jouissance devenus des cris. Je n'arrive plus à cacher le bien qu'il me fait et dans un soupir je souffle son nom, plaintive, le suppliant de continuer. Mes mains descendent sur mon corps, passant sur ma poitrine, caressant mon ventre, touchant le bas de son ventre. Quinn pousse un peu plus et mes mains répondent en venant lui griffer les hanches. Je bouge sur la table au rythme de ses va-et-vient, ne sachant plus où donner de la tête. « Ah ... Quinn ... Continue. » Je le supplie presque et c'est bien la première fois que ça m'arrive. Tout semble plus intensifier avec lui, plus fort, plus bon. Je pousse un cri que je ne peux plus retenir, le bas de mon dos se soulevant légèrement. L'une de mes jambes s'étire sous le plaisir et je crois sentir une crampe. Je sens que je suis à bout, que je vais bientôt jouir. Mais je veux attendre le bon moment. Je veux sentir le plaisir ultime me traverser en même temps que lui, a l'unisson. Je lui dis que je n'en peux plus, que je cède de plus en plus. Je cherche son regard alors que je me cabre sous le plaisir. Ne supportant plus de ne pas le toucher comme je voudrais, je me redresse, m'aidant de ses bras. Nous sommes à nouveau face à face alors que nos hanches ondulent dans un même mouvement. Mon regard est intense, brûlant. La tête me tourne. De mes deux mains je me saisis de ses fesses que je sers, exerçant un mouvement sec pour qu'il s'enfonce encore plus en moi. « Quinn je n'en peux plus. » Jaime l'appeler, le ton que prend ma voix quand je murmure son nom. J'ai l'impression de découvrir une autre facette de moi. Mes mains remontent sur son dos, caressant la moindre parcelle de peau. Sous mes paumes je sens ses muscles se contracter par l'effort. Bon sang ce qu'il est magnifique. Je tente de dominer mon plaisir qui grimpe à une vitesse folle pour observer son corps nu. Il est parfait et je me surprends à ne pas arriver à détacher mes yeux de lui. J'aime ce que je vois. Lorsque je fixe ses lèvres, ces lèvres qui laissent échapper des râles de plaisir, je me sens fondre. Je revoyais ces mêmes lèvres explorer mon corps lors de notre première fois. Il prenait son temps, voulait me faire plaisir. Je le guidais en me tortillant sous lui, en indiquant là où j'étais le plus sensible. Je m'avance doucement, soupirant d'aise à quelques millimètres de lui. Lentement mes lèvres déposent un baiser sur les siennes. Je deviens plus pressante sous le rythme de ses reins. Mes mains agrippent ses cheveux, le forçant à reculer et se détacher de mes lèvres. Ça m'amuse de me montrer douce et sauvage la seconde d'après. Je mords sa mâchoire et mon corps tout entier se contracter. Je sens que je ne peux plus me retenir et attendre plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 14:21



i was red and you were blue
eden & quinn

Je me laissais porter par le rythme. La vague de plaisir commençait sérieusement à me faire perdre pieds, et je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ce souvenir qu'Eden et moi avions en commun. Un souvenir érotique, quand on y réfléchissait bien, qui nous avait directement portés dans les bras de l'un et de l'autre. Notre mémoire nous jouait parfois de drôles de tours. Qui sait, peut-être que la situation aurait été différente si ce n'était pas cette bribe qui avait ressurgi en premier. Dans tous les cas, Eden me comblait de plaisir. Tout ce que je désirais intimement, dans le silence le plus total, elle me l'offrait. J'adorais la voir se cambrer et se laisser aller à un bonheur décuplé. Il y avait ce mélange entre l'acte présent et notre passé lié. Les émotions étaient multipliées, j'avais une myriade de frissons qui traversaient mon corps. Eden n'en pouvait plus, et moi non plus. Elle s'agitait, elle quittait la rigidité du plan de travail pour me faire face. Un nouveau baiser nous réunit et je répondis avec cette même passion qui m'avait traversé par le passé. Notre première fois, le jour où notre destin avait basculé. Et j'avais envie de plus, toujours plus. Mes gémissements s'harmonisaient avec les siens plus bruyants. J'hésitais à lui couvrir la bouche pour éviter d'éveiller les soupçons. Des blocardes étaient sûrement dans le coin, à faire le tour du réfectoire pour vaquer à leurs occupations. Mais je n'arrivais pas à réfléchir. Je savourais l'instant présent malgré la fatigue. C'était intense, nous ne perdions pas en endurance. Je savais qu'Eden arrivait bientôt à son paroxysme, et moi aussi. Je ne savais pas combien de temps durait ce petit jeu. Une bonne vingtaine de minutes ? Moins ? Aucune idée, toujours était-il que la fin approchait alors qu'Eden ondulait grâcieusement ses courbes devant moi, ce qui avait le don de me rendre dingue. « Laisse-moi t'embrasser encore... » fis-je alors que la brune m'avait arraché les lèvres des siennes. Mes mains accrochaient ses hanches, pour un meilleur contrôle des mouvements. Bientôt, je me penchais tellement sur elle que je finis par la couvrir sur le plan de travail, mes gémissements s'échouant dans le creux de son cou. Quelques minutes plus tard, il fut impossible pour moi de revenir en arrière et de me retenir davantage. Ca ne s'était pas exactement passé comme avant, mais ça avait eu le don de m'achever. Parce qu'Eden avait changé. Elle avait mûri. Elle était devenue une femme.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mar 29 Déc - 22:59



i was red and you were blue
eden & quinn

Mes lèvres posées sur sa mâchoire, elles s'étirent en un sourire satisfait. Je relâche ses cheveux, ce qui l'autorise à me faire de nouveau face. Je picore sa bouche en riant presque. Mais il interrompt cet échange en me renversant en arrière. Je me cramponne contre lui en entourant ses épaules de mes bras. Gagnée de nouveau par le plaisir qu'il continue de me donner, je griffe son dos. Son visage se blottit dans le creux de mon épaule mais je peux clairement entendre ses gémissements, ce qui provoque les miens avec plus d'ardeur. L'une de mes jambes caresse sa cuisse, remontant lentement pour venir finalement entourer ses hanches. J'arrive au paroxysme de mon excitation et je le sens gonfler en moi. Je me cambre car mon corps est parcouru d'un courant électrique incontrôlable. Je ferme les yeux et me laisse envahir par l'orgasme qui me saisit. Mon gémissement est différent des autres. Il est plus long, sans doute plus fort. Mais bien plus intense que les autres. Ça ne dure que quelques secondes mais après ça je me sens comblée. Épuisée, je me laisse quelques secondes, les bras le long de mon corps. C'est quand je le sens me quitter que je me redresse et entoure ses hanches de mes bras. Je vins me blottir contre lui, le visage contre son cou. Je m'imprègne de son odeur. « Reste encore un peu comme ça » Ma respiration était haletante. Mais j'avais ce sourire béat de satisfaction que je tentais de lui cacher en voilant mon visage. Nous restâmes ainsi quelques secondes, suffisamment pour que nous reprenions notre souffle. Je le pousse un peu en arrière et glisse pour atterrir sur mes pieds. Mes jambes sont en cotton mais je fais comme si tout allait bien. Du bout du doigt je le pousse encore en arrière. Nos corps nus ne semblent gêner aucun de nous deux. Je finis par le faire basculer sur le banc derrière lui et le laisse s'allonger à son aise. Je grimpe à califourchon sur lui, mes cheveux ondulant sur mon corps. Je pose mes mains sur ses épaules et commence à le masser. Descendant doucement sur ses bras, poursuivant mon massage. Je me penche pour venir l'embrasser.  « Tu n'es pas trop fatigué ? » J'embrasse la commissure de ses lèvres, sa joue, la naissance de sa mâchoire. Je dépose des baisers sur son cou, devient plus langoureuse sur son épaule. Mes mains continuent d'entreprendre les massages. Pauvre Quinn, il est resté debout tout du long. Il doit être épuisé. Je dois me faire violence, car j'ai envie de craquer et de recommencer à l'exciter. Je suis incapable de rester impassible face à lui. Ma poitrine frotte son torse alors que je me baisse légèrement pour embrasser ses pectoraux. Si je continue, je ne pourrais pas m'arrêter. J'ai envie de descendre plus bas. J'ai envie qu'il me touche encore. Mais je me retiens. Dans un soupir, je finis par me détacher de sa peau et lui faire de nouveau  face. Mes mains remontent sur ses épaules, mes yeux dans les siens. Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

36 ❄

lee jun ho (2pm)

230


BLOC A - COFFREUR
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mer 30 Déc - 0:09



i was red and you were blue
eden & quinn

J'étais sur un petit nuage. Le temps ne semblait plus compter. Je planais, je me remettais doucement de mes émotions. L'orgasme fut très intense, j'avais pris énormément de plaisir avec Eden. J'étais encore vaseux, j'avais des fourmis dans les jambes. Je fermai mes yeux, humant le parfum d'Eden. Sa peau était douce et chaude. J'appréciais son contact. Sa poitrine s'élevait contre mon torse. Je pouvais sentir son coeur qui battait la chamade. Elle était essoufflée, et moi aussi. L'échange avait été très passionné, fougueux, unique. Comme dans mon souvenir. C'était magique. C'était génial. Je frottai mon nez contre son cou. Sa jugulaire pulsait contre ma joue. Je caressais ses bras avant que la blocarde ne décide d'agir. Elle se remit sur ses jambes, je dus me dégager. Elle me poussa doucement, je ne pouvais que lui faire confiance. Mes mollets touchèrent le banc derrière. C'était un peu plus intime, dans le coin. Je m'y allongeai, je devais avouer que ça me faisait du bien de m'étendre. Nus, nous ne semblions pas en avoir honte. Elle était mon premier amour. Ma première fois. Qu'est-ce qui pouvait bien me séparer d'elle ? Je n'en savais rien. Je venais de la retrouver, après tout ce temps. Ma mémoire n'était plus capricieuse, je voulais même la remercier. Eden s'installa sur moi, commençant à me masser. C'était agréable, elle prenait si bien soin de moi... Je lui souris, posant mes mains sur ses hanches. Son corps était magnifique. Elle m'offrait une vue magnifique sur ses formes. Ses seins, son ventre, son visage. Je m'extasiais devant la beauté de son être. Elle était succulente. « Hum, j'ai encore un peu de forces en réserve... » répondis-je à sa question en esquissant un sourire mielleux. Doucement, je remontai une main sur son visage pour caresser sa joue. Nos regards se croisèrent. Je me redressai légèrement pour l'embrasser, mordillant sa lèvre inférieure au passage. Je voulais qu'elle me surprenne, car je voyais bien dans son regard qu'elle avait encore pleins d'idées en tête. Et j'étais curieux de savoir lesquelles.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t527-quinn-who-is-in-control

avatar

Jung Yun

155


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn Mer 30 Déc - 1:42



i was red and you were blue
eden & quinn

Je répondis à son sourire par une autre. Hum bonne réponse. Je restais sage encore quelques minutes, le temps pour lui de caresser ma joue. Je penchais la tête sur le côté, celui où sa main s'était posée, me laissant aller à cet élan de tendresse que j'appréciais. La chaleur de ses lèvres vinrent réchauffer les miennes et je soupira d'aise, murmurant son prénom lorsqu'il s'écarta. Mon regard plongea à nouveau dans le sien. Combien de fois avions-nous partagés des moments comme celui-là ? Je nous enfermais peu à peu dans une bulle, occultant toute autre présence. Je ne voyais que lui en cet instant, les autres n'existaient plus. Mes yeux brillaient quand ils se posaient sur lui. Pour lui, j'avais envie de me faire douce, j'avais envie de lui plaire à nouveau. J'avais envie qu'il soit le Quinn que j'avais connu, celui qui me regardait comme si je représentais ce qu'il y avait de plus important pour lui, l'unique. Sans y réfléchir, J'embrasse à nouveau son cou, descendant doucement sur son corps. Mes mains arrêtent de le masser et suivent le chemin tracé par mes lèvres. Ses abdominaux se contractent à mon toucher et je descends encore. Arrivée à son bas ventre, je m'arrête une fraction de secondes, le laissant imaginer la suite. Ma langue vint lécher son membre, touchant le sommet. Je m'amuse un peu sur cette partie sensible. Je prends mon temps, le temps de le laisser savourer, d'expirer son plaisir. Quand je juge qu'il a assez attendu, j'entrouvre la bouche pour me saisir de son membre, commençant à entreprendre des mouvements de va-et-vient. Je lève les yeux vers lui parce que je veux voir ses traits se crisper par cette jouissance nouvelle et qui me donne de plus en plus envie de lui. Avec mes lèvres, je presse un peu plus par endroit sur son membre, ma langue continuant de tracer des cercles sur sa virilité. Je n'ai pas besoin d'attendre longtemps avant de le sentir se durcir. Je lui fait encore plaisir quelques minutes avant de quitter son membre, mes lèvres retournant sur le bas de son ventre. Tout ce temps, je ne l'ai pas quitté des yeux. « Pardon ... mais j'ai tellement envie de toi. Encore.  » Je m'excuse mais ne pense pas ce que je dis. C'est lui qui m'a incité, en me disant qu'il lui restait encore un peu de force. Il me force à l'épuiser. Je sais qu'après ça il ne peut pas se refuser à moi. Son membre est entre mes seins et je descends et remontent, embrassant sa peau, mes seins imitant le mouvement que ma main et ma bouche faisaient sur sa virilité. Je finis par remonter complètement et m'attarde sur son cou qu'il m'offre. J'ai envie de chaque parcelle de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (18+) i was red and you were blue ▬ #edinn

Revenir en haut Aller en bas

(18+) i was red and you were blue ▬ #edinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ash & Dust :: Le réfectoire-