Partagez|

When the days are cold – Kethan


avatar

0 ❄

Kiko Mizuhara

30


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: When the days are cold – Kethan Lun 11 Jan - 0:30


When the days are cold


Je peux te parler un instant ? ; La question sembla la déstabiliser un peu. Personne ne s'était réellement soucié de comment elle se portait. Personne n'avait eu le temps, même pas elle. Après un dernier regard à Joséphine, dans un laps de temps entre l’hésitation et la crainte, Dylan se résigna à laisser son amie en compagnie de Napoléon. Pour une raison qui lui échappe encore, il semblerait que ces deux-là entretiennent une relation où le malaise règne. Un dernier regard, un dernier sourire, et quitte son amie.

Elle fait volte-face pour se tourner vers Kethan, en lui adressant un sourire timide. Elle entame une marche lente, afin de donner un rythme tranquille. Bien qu’elle ignore tout de lui jusqu’à son prénom, elle ne veut pas montrer une once d’impolitesse envers le jeune homme. Elle ne tente pas d’expédier la discussion en colis express, loin de là. Après une minute de silence qui lui sembla une éternité, la jeune cuisinière se décide à entamer la discussion afin de connaître l’identité de son interlocuteur.

Je ne sais plus si tu m’as dit ton nom ? Moi c’est Dylan.

La tête légèrement penchée sur le côté, elle l’observe en plissant des yeux avant de reporter son regard vers le ciel. Un soupir. Souffle las du cœur, qui échappe à ses lèvres et se mêle à l'air jusqu'à s'y confondre. Les nuits se succèdent et la lune, toujours, semble plus proche, à exercer sur son corps son contrôle glacé. Là, bientôt, elle sera pleine, resplendissante, observant le monde de son aura lilial, caressant les maudits de ses doigts infinis. Dylan aime la nuit, c’est presque hypnotisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t904-dylan-when-i-m-already-d

avatar

WCKD IS GOOD

WCKD IS GOOD

-1429


WICKED IS GOOD
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Mar 12 Jan - 4:25


SOUVENIR DE DYLAN

Cela fait déjà un mois complet que tu es arrivée dans l’institut de recherche… Ça te fait bizarre de te dire que tu ne verras plus jamais le monde extérieur. Tu ne verras plus jamais ton père, ta mère encore moins, votre ancienne maison et même la nouvelle… ton école. Ton cœur se serre à l’idée de ne plus revoir ces lieux et personnes. Tu es coincée ici, mais au moins tu es avec lui. On ne vous a pas séparé et c’est bien ce qui te faisait le plus peur. Un petit bib à ta montre t’indique que c’est l’heure de manger, et tu te diriges donc vers le réfectoire, tu sais qu’il sera là comme d’habitude, à votre table. Tu ne te presses pas, préférant attendre que la file d’attente pour la nourriture se soit rétrécie. C’est alors que tu le vois. Il est plus grand que dans tes souvenirs, un peu plus musclé… et il semble aller beaucoup mieux que la dernière fois que tu l’as vu. Il y a d’abord une vague de soulagement qui t’envahit, tu avais cru qu’il était mort, qu’il s’était suicidé… en tout cas, c’était les rumeurs qui avaient trainés dans ton école après sa disparition. Puis vient la colère, ou plutôt la rage. Il est rare pour toi de vivre des émotions si vives, mais tu bouilles littéralement de colère. Comment est-ce que cet imbécile avait pu disparaitre comme ça d’un jour à l’autre sans laisser le moindre message. « JAE!! » C’est le nom que tu utilisais pour lui dans le temps. Tu vois ses oreilles bouger, réagir à cette appellation… ou peut-être à ta voix qu’il n’a pas entendu depuis longtemps. Il finit par se retourner et tu es certaine que c’est lui, alors tu te dépêches de fermer la distance entre vous alors que ta main droite s’abat violemment sur sa joue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

41 ❄

Song Min Ho (WINNER)

123


BLOC A - MEDJACK
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Jeu 14 Jan - 0:48

look into my eyes

Bien sûr qu’il avait vu. Ces choses là ne lui échappent pas, ne lui échappent plus. Il était dans l’obligation de détecter les maux, les douleurs ; et plus que dans l’obligation il voyait ça comme un devoir. Si au départ il n’avait aucune idée de quel poste il allait occuper dans le bloc, le poste l’avait choisi. Il s’était trouvé des aptitudes pour la guérison, non pas qu’il ait la science infuse, mais il avait les bons réflexes, et les bons instincts. A présent, ceux-ci s’étaient portés sur elle. Et puis, comment ne pas porter encore une fois son attention sur elle ? Les amis de la jeune ne semblent pas s’opposer à ce que Kethan vole un peu du temps de la demoiselle. Tant mieux, il n’était vraiment pas d’humeur à inventer des histoires aussi crédibles que fausses pour l’extirper à eux.

Le jeune homme marche légèrement devant elle, oubliant ce qu’il se passait autour. Si d’autres se sentaient mal, il avait déjà repéré d’autres medjacks qualifiés pour intervenir. Un peu à l’écart, il se tourna face à elle. Il ne savait comment démarrer. « Tu te sens bien ? Tu as mangé ? » Non la dernière question était stupide, elle semblait être cuisinière, ne pas manger serait imprudent.

A son grand bonheur, elle engage la conversation. « Je sais. Je suis Kethan. » Ça sonnait un peu étrange, qu’il sache. Mais il avait bonne mémoire pour les noms. Surtout, qu’ici, personne ne s’appelait pareil. C’était facile. Il la regarde lever les yeux au ciel. Mais ses yeux à lui restent fixe sur elle, essayant de déceler sur son visage un signe qui puisse l’aider à définir ce qu’elle a. Il se racle la gorge, passant ses mains dans ses cheveux. « Tu as assez dormi dernièrement ? On aurait dit, toute à l’heure, que tu allais t’effondrer… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t105-kethan-dragons-and-kites

avatar

0 ❄

Kiko Mizuhara

30


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Jeu 14 Jan - 22:13


When the days are cold


La brise se lève doucement, Dylan frissonne légèrement. D’un pas hésitant elle traverse lentement le sentier humide. Dans une marche prudente, elle avance calmement jusqu’à ce qu’ils arrivent à destination. Sur la rive de l’étang souillée par une crasse indélébile,  à la surface se dessine leurs ombres dans les dernières lueurs des lampes vacillantes du campement.  Avec un frisson, Dylan resserre lentement sa veste autour d’elle. Un vide profond et absolu s’étendait sous ses yeux, agrémentés de déchirures béantes aux endroits où la lumière ne parvenait à percer la couverture des ombres. Un sourire se dessine lentement sur ses lèvres alors que d’un regard circulaire, elle observe le paysage. Un grand étang aux confins d’une clairière au clair de Lune ; cet endroit semble l’apaiser un tant soit peu. Suffisamment pour qu’elle prenne l’initiative de se présenter à son interlocuteur.

Kethan, chuchote-t-elle à bout de lèvres. Elle hoche la tête comme pour sceller la mémorisation de son prénom. Enchantée de te rencontrer.

Elle lui tend délicatement la main alors qu’un sourire jusqu’aux oreilles étire ses lèvres. Son nez frémit légèrement alors qu’elle essaye de replacer son visage. Dylan n’est pas un modèle en ce qui concerne la sociabilité, et elle doit bien l’admettre qu’à être constamment derrière les fourneaux, son rôle au sein du bloc ne l’aide pas à rencontrer spontanément du monde. Certes, elle est en contact avec les blocards, mais un blocard affamé est un blocard pressé. Alors les discussions sont bien trop brèves pour qu’elle puisse créer un souvenir mémorable de la personne. ; Ne pouvant pas détacher ses yeux du ciel, le ténor de la voix de Kethan l’interpelle et elle repose son regard vers lui, légèrement perplexe par ce qu’il vient de lui dire.

Ah oui … désolé, sa voix s’éteint un instant avant de reprendre. J’ai dû mal dormir la nuit dernière, en effet. C’est un problème que j’essaye de gérer car je suis …

Le souffle court, ses grands yeux noisette légèrement écarquillés par la stupéfaction, Dylan se sent comme prise au piège.Telle la brise se changeant en bourrasque, un flash vint perturber ses songes. La migraine prend naissance à l’arrière de son crâne, mitraillant ses tempes à coup de douleur dont elle aurait préféré se passer. Elle peut sentir l’hémoglobine échauffée par ses nerfs en pelote rebondir contre l’intérieur de son derme devenu hypersensible. Son organisme ne semble plus lui correspondre, les lumières  et les images dansent devant ses prunelles couleur noisette. Envahie par des frissons, elle sursaute bruyamment :

Jae !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t904-dylan-when-i-m-already-d

avatar

41 ❄

Song Min Ho (WINNER)

123


BLOC A - MEDJACK
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Mar 19 Jan - 0:57

look into my eyes

« Le plaisir est partagé… » répondit-il simplement. Kethan pouvait être le genre de garçon à parler pendant des heures sans à peine prendre le temps de respirer, mais dans l’immédiat, il voulait des réponses. Il voulait juste se rassurer, ou la rassurer, il n’était pas sûr. C’était lui l’inquiet quant à la situation cependant, pas elle. Le jeune homme prend la petite main pâle dans la sienne, et il se surprend à penser qu’elle est toute douce. Et puis, le sourire de Dylan est contagieux. Ses lèvres dessinent, au coin de sa bouche, un sourire presque narquois. Pourtant, il n’avait rien de tel, c’était juste son sourire qui était ainsi. « On dirait que ce n’est pas juste la nuit dernière alors… »

Elle n’avait pas fini sa phrase, et la petite alerte dans la tête du jeune blocard était devenue irrépressible, ça sonnait sans arrêt. Il sait ce qui arrive. Si lui pouvait réagir calmement, si lui voyait ses souvenirs comme des images simples défilant devant ses yeux, ce n’était pas le cas de tout le monde et il en était totalement conscient. Combien étaient arrivés à l’infirmerie désemparés ? Pris de migraines ou même de nausées… Il ne les comptait plus, il essayait au mieux de les aider. Dylan était ailleurs, ses yeux le lui disaient. Ils étaient vides, plongés dans quelque chose qu’il ne pouvait voir. Alors, doucement, il s’avança, posant ses mains lentement sur les bras de la jeune, sans vouloir la brusquer. Elle reviendrait à elle, ce n’était qu’une question de temps.

Il freine le sursaut, il serre sa prise autour d’elle, et il prit une voix calme pour briser son silence. « Respire Dylan… Tu n’es pas toute seule… Tu es au bloc… Tout va bien… » Certains sont totalement déboussolés, certains oublient, certains se souviennent, et certains ne distinguent plus quelle est la réalité. Quoi qu’il en soit, elle s’était souvenue de quelqu’un, et tout ce qu’il pouvait lui souhaiter, c’est que cette personne ne se trouve pas entre les murs glacés du labyrinthe. « Ça va ? As-tu mal au crâne ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t105-kethan-dragons-and-kites

avatar

0 ❄

Kiko Mizuhara

30


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Mar 19 Jan - 16:22


When the days are cold


Le frisson accourt de son échine jusqu’aux bout de ses doigts qui brassent l’air à la recherche d’un point d’ancrage. Elle ressent une emprise sur ses bras qui bloque son sursaut et canalise légèrement la perte de contrôle de ses membres. Instantanément, ses doigts s’agrippent contre les avant-bras de Kethan qui s’applique à vouloir la calmer. Et son regard se pose sur l'arc des cils de son ami, sur ses paupières marbrées d'ombres ; et sur la courbe de son visage transcendé par l’inquiétude. Ce sentiment qui ne s'invente pas. Dylan effleure du regard les yeux du jeune homme qui la questionne sur son état. Elle laisse échouer un sourire sur ses lèvres. Elle n'aimait pas l'idée de lui répondre en niant les faits, comme si tout en elle avait été calme. Comme si tous auraient pu, en un seul battement de paupières, occulter les étoiles de sa perdition passagère.

J’ai … , une grimace traverse son visage alors qu’elle se masse la tempe droite. J’ai une migraine affreuse, mais ça va passer je suppose.

Sa douleur se manifeste au son saccadé de sa respiration désagrégée.  Elle ne connait pas cela, cette perdition extrême. Cette perdition où elle est contrainte d'abandonner son souffle au milieu d'autres inspirations presque, presque semblables. Sa respiration rendue trop sifflante par un froid de cadavre, la raideur de son corps qui refuse de lui obéir.  Elle se plairait bien mieux sous les veines si paisibles d'un anonyme, au lieu de relativiser l'ampleur de ses souvenirs. La jeune cuisinière vacille l’espace d’un instant, et dans un réflexe, elle s’agrippe un peu plus contre Kethan. Elle souffle comme pour reprendre sa respiration avant de balbutier d’une voix hachée :

Je dois m’asseoir, il faut que je …

Elle relâche doucement les bras du jeune homme, mais sa main empoigne son épaule avant de descendre progressivement  de son épaule jusqu’à sa main pendant qu’elle entame son mouvement pour s’assoir. Une fois au sol, elle se pensait tirer d’affaire, mais cela ne lui suffit pas, elle a besoin de plus. Alors elle s’allonge doucement le côté, la main agrippant la cheville de Kethan. Elle ne le lâche pas, sinon elle a le sentiment qu’elle se noiera.

Désolé, je dois juste me reposer.

Elle lève son regard vers Kethan, mais sa migraine la relance un tantinet. Elle grimace à nouveau, en fermant les yeux. Elle tire doucement sur le bas de son pantalon avant de déclarer :

Tu veux bien t’assoir, te voir debout me donne le tournis. De plus, tu pourras me dire pourquoi tu voulais discuter avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t904-dylan-when-i-m-already-d

avatar

41 ❄

Song Min Ho (WINNER)

123


BLOC A - MEDJACK
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Mer 3 Fév - 23:10

look into my eyes

S’il s’inquiétait. S’il s’en faisait pour elle. S’il avait tendu les bras pour qu’elle ne tombe pas. Il n’avait pas prévu ça. Ce sourire. Kethan se retrouva soudainement hypnotisé par ce sourire. Pourtant il l’avait déjà vu. Pourtant ce n’était qu’un sourire. L’avoir si près. La voir de si près. Ce n’étaient que des secondes qui s’étaient écoulées, mais il eut besoin d’inspirer longuement d’entre ses lèvres parce qu’il avait oublié, le temps de ces quelques secondes écoulées, que c’était nécessaire pour lui que de remplir ses poumons. Dylan maintenait sa prise sur les bras musclés du jeune, tout comme lui refusait de la lâcher pour le moment. Il ne la laisserait pas, pas tant que sa voix n’étaient pas redevenue calme et douce, pas tant que son souffle serait entre coupé. Les pensées de Kethan divaguaient. Oui, il était inquiet, mais pourquoi son regard ne cessait de se poser sur la bouche de la demoiselle ? Il ne parvenait à regarder ailleurs ; parfois il relevait les yeux, s’assurant qu’elle ne se perdait pas en sentant ses prunelles posées sur lui, mais il finissait par revenir sur ces lippes rosées.

Finalement, il glisse un bras autour de sa taille, elle perd à nouveau l’équilibre, mais il ne la laissera pas choir. Il l’aide, il l’aide à s’asseoir, puisque c’est ce qu’elle désire. Oui ça lui fera du bien, ses jambes ne semblaient pas fortes à ce moment précis. Si la migraine tambourinait contre ses tempes, reposer sa tête était la meilleure chose à faire. Kethan tient la main de la jeune dans la sienne, et ne lâche que lorsqu’elle est assise. Elle est douce, cette main. Contrairement à la sienne, sèche et marquée par des coupures, ou d’anciennes cicatrices. A tant chercher des choses dans les différentes zones de ce casse-tête, il avait bien fini par se blesser. Les yeux de Kethan quittèrent enfin la bouche de Dylan. La main de la jeune tenait sa cheville. Blanc. C’était blanc dans son esprit. Juste là. Seulement à ce moment là. Tout redevint normal l’instant d’après. Tous les songes revinrent à la volée dans son esprit. Ses yeux s’éteignirent. Un, deux, trois. Il battit des paupières plusieurs fois, niant de la tête. « Peut-être devrais-je t’amener ailleurs, ce n’est pas le meilleur endroit pour t’allonger Dylan… » Sa voix rauque était bien plus grave, il chuchotait presque, et il ne s’en était pas rendu compte. Il n’avait pas envie d’entendre sa propre voix dans ses tympans, celle de la demoiselle était bien plus agréable.

La main du medjack glissa dans ses cheveux courts, se grattant la nuque en acquiesçant. Il vint s’asseoir près de sa tête, tenant les épaules de la jeune femme alors qu’il s’installait, la reposant sur sa cuisse. Ses réflexes habituels reprirent le dessus. Elle avait l’air pâle, mais elle était totalement consciente. Il frotta ses mains contre son t-shirt, et vint presser ses pouces contre les tempes de la brune, massant la zone pour soulager son mal. « Je pensais que tu étais malade. Ou quelque chose comme ça, en t’ayant vu vaciller toute à l’heure. J’ai même pensé que tu avais eu une vision, mais, je sais maintenant que lorsque ça arrive, c’bien plus violent que l’après coup d’un manque de sommeil… » Un sourire tira le coin de ses lèvres, juste du côté droit alors qu’il regardait devant lui, sans jamais cesser de masser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t105-kethan-dragons-and-kites

avatar

0 ❄

Kiko Mizuhara

30


BLOC B - CUISINIER
MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan Jeu 11 Fév - 0:55


When the days are cold


C’était si rassurant. Cette présence prête à la rattraper au moindre instant, cette présence ne manquant pas de force pour savoir quoi faire en cas de danger. Mais Dylan se sent revivre sous cette douce brise, alors Dylan souhaite en profiter pleinement. Elle relâcha sa prise sur ses bras avant de s’allonger au sol, aidée à chaque étape de sa descente par le jeune homme. Prévenant, la jeune fille admire cette qualité chez le garçon. Bien qu’elle soit ainsi en raison de sa fonction de Medjack, Dylan ne doute pas qu’une grande part de gentillesse y est aussi pour quelque chose.

Dos contre terre, la jeune cuisinière laisse son regard voyager dans l’immensité du ciel étoilé. Son exaltation est palpable par l’apparition d’une chair de poule, seconde peau, qui recouvre délicatement son épiderme laiteux. La panique qui l’avait habitué l’espace d’un instant après son flash aurait eu la possibilité de vraiment la déboussoler.  Mais ici là voilà, allongée à s’attarder sur ce lieu où plus rien ne semble exister si ce n’est cet infini, qui a pour faculté d’annihiler tout discernement chez l’être humain hypnotisé. Ses pupilles chocolatées se dilatèrent, comme pour canaliser toute la noirceur du ciel étoilé, afin de venir peindre d’un noir d’encre l’iris impériale qui surplombe son regard. ; Dans l’obscurité fraîchement apprivoisé par la brise du soir, alors que lui, Kethan lui fait face, elle ne peut s’empêcher de respirer à plein poumons, avant de lui serrer doucement la cheville alors qu’ils sont plongés dans la pénombre.

Au contraire, cet endroit m’apaise.

Désireuse de partager cette sensation, Dylan invite le jeune homme à la rejoindre, chose qu’il ne tarda pas à faire. Il prit place près de sa tête qu’il souleva afin de la poser contre ses jambes, faisant office de repose tête. Surprise, Dylan relève son regard afin de l’observer d’en bas alors qu’il entreprend de lui administrer un massage des temps. Ses lèvres vermeille s’étirent afin d’exposer au grand jour l’esquisse d’un sourire, elle ferme les yeux. Et alors il s’est passé quelque chose : elle se laisse aller dans un total oubli d’elle-même, envahie par la nuit, le silence et la plénitude. Ce sentiment d’abandon de ce fardeau immense lui parait libérateur, apporte une réaction proche du repos solennel. Et c’est à son paroxysme que ses yeux s’ouvrent grand sur des néants qu’elle n’aurait jamais soupçonnés.

C’est mon premier souvenir, je ne m’attendais pas à ce que je réagisse aussi mal.

Elle se passe une main contre sa nuque avant de poursuivre d’une voix calme.

Pour te répondre, il semblerait que j’ai des troubles du sommeil assez étrange. On m’a souvent dit que je m’arrête de respirer la nuit pendant une à deux minutes, et si ça frôle la troisième minute ça me réveille en sursaut. Si ça ne m’arrivait qu’une fois par nuit, ça serait gérable, mais quand c’est deux ou trois fois, ça perturbe ma nuit. Et je suis épuisée durant la journée …Ellej’ai souvent du mal à rester en forme jusqu’au soir.

Elle éclate doucement de rire avant de relever son regard vers Kethan, sourire aux lèvres.

Bref, y'a pas mort d'homme en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.org/t904-dylan-when-i-m-already-d


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: When the days are cold – Kethan

Revenir en haut Aller en bas

When the days are cold – Kethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ash & Dust :: L'étang-